N’ouvre pas les yeux

Je retrouve avec plaisir David Gurney après l’affaire Mellery ; il a réchappé au pire et semblait avoir accepté de se mettre enfin au calme avec sa femme Madeleine dans leur maison à la campagne, mais « ce qui semble évident, lumineux, perd de son éclat si on ne s’y cramponne pas jour après jour. Un instant de grâce n’est qu’un instant de grâce« . Autant dire que lorsque Jack Hardwick vient lui demander de mettre le nez dans un dossier datant de 4 mois sur lequel la police piétine, il n’hésite pas très longtemps… Surtout que c’est un cas tout aussi mystérieux que le précédent (voir le livre 658 !) : une jeune mariée est retrouvée le jour de ses noces décapitée dans un petit pavillon. Tout accuse le jardinier mexicain Hector Flores mais de nombreux éléments sont impossibles, d’autant que tout a été filmé…

Malgré les réticences de sa femme, David Gurney plonge à nouveau à corps perdu dans cette affaire où il est surtout question d’abus sexuels et ou les abusés deviennent les abuseurs…

Une intrigue haletante, un personnage qui prend de l’épaisseur et de la profondeur (j’apprécie tout particulièrement l’analyse de sa relation à sa femme), bref, un excellent moment de lecture ; d’ailleurs j’ai directement embrayé avec le tome 3 !

 

Cet article a été publié dans littérature étrangère, romans policiers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour N’ouvre pas les yeux

  1. Merci pour ta participation !
    Le challenge permet de faire beaucoup de belles découvertes.

  2. keisha dit :

    Ha 658 m’a laissé un excellent souvenir!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s