Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon

J’avais ce livre sur ma PAL avant qu’il reçoive le Prix Goncourt, j’avais beaucoup aimé La nouvelle vie de Paul Sneijder et j’ai retrouvé avec celui-ci tout ce qui m’avait plu : l’humour, l’humanité, la bienveillance et la nostalgie…

Le narrateur, Paul Hansen est en prison pour deux ans au Québec, lui qui voyait la prison comme « une facétie de jeux de dés vous enjoignant de passer votre tour enfermé dans la case pénitentiaire du Monopoly« . Il a tout le temps de revenir en détails sur sa vie, son enfance entre son père pasteur danois et sa mère gérante d’un cinéma à Toulouse, son départ au Canada pour y suivre son père après la séparation de ses parents, son installation à l’hôtel L’Excelsior comme concierge et sa rencontre avec l’amour de sa vie, Winona : « comment la même femme pouvait-elle conduite un avion, m’aimer, sauver sa chienne, supporter L’Excelsior, jaillir des neiges et des eaux, croire au pouvoir d’un oiseau tout en donnant à chacun l’envie de vivre et le goût du bonheur ? » Ce qui l’a conduit en prison, on l’apprend assez tard dans le roman, et cela nous donne juste envie d’apprécier encore plus cet homme qu’on trouve déjà furieusement sympathique depuis le début…

Et j’ai souvent ri du récit haut en couleurs de son amitié avec son compagnon de cellule, Patrick Horton : ils partagent en effet la cellule, très petite et… ne comportant qu’une toilette… sans porte ! « Tout à l’heure, après s’être mis en place, Patrick a produit un long effort couronné de succès. Tout au long de l’opération il m’a regardé fixement, arborant cet air gauche et perplexe qu’adoptent souvent les chiens surpris dans l’accomplissement de leurs œuvres. » J’ai particulièrement aimé ce personnage de Patrick Horton, ce géant adorateur de Harley Davidson qui dès que quelqu’un l’énerve affirme qu’il va le couper en deux et fait pourtant une crise d’angoisse dès qu’on veut lui couper les cheveux !

Un excellent moment de lecture !

Cet article a été publié dans littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon

  1. Enna dit :

    Un Goncourt avec lequel on rit? Il vaut le détour! 😉

  2. aifelle dit :

    Je l’emprunterai à la bibliothèque quand l’engouement du Goncourt sera un peu passé 😉

  3. lorouge dit :

    Noté déjà sur ma LAL parce que j’aime beaucoup l’auteur, et du coup je suis vraiment contente qu’il ai reçu le prix Goncourt, je le lirais donc forcément mais pas tout de suite.

  4. Mind The Gap dit :

    J’avais beaucoup aimé La succession, seul titre lu de cet auteur, alors je crois que pour une fois, j’aurai le Goncourt à Noël…vais le mettre sur ma liste je crois !

  5. ningcaichen dit :

    Je ne connaissais pas du tout et j’ai beaucoup aimé. Merci du conseil!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s