Les choses humaines

« Diffraction », « le territoire de la violence », « rapports humains » : en trois parties l’auteur dissèque ces « choses humaines » en mêlant des personnages fictifs, Jean et Claire Farel, et leur fils Alexandre, et des événements réels de notre époque. Elle dissèque avec précision les relations humaines et ce qui  mène les gens, le sexe, le pouvoir, l’argent. On suit ces personnages, Jean, septuagénaire très propre sur lui, journaliste politique aux dents longues, son ex-compagne Claire, essayiste féministe, et leur fils Alexandre qui s’apprête à de brillantes études aux USA. L’élite quoi. Et puis arrive le drame : Alexandre, plutôt accro aux vidéos pornos agressives, emmène Mila Wizman, la fille du nouveau compagnon de Claire dans une soirée. Il la pousse à boire et à prendre de la drogue. Peu de temps après, elle porte plainte pour viol. On est peu après l’affaire Weinstein et le lecteur assiste à tout le battage médiatique et au long récit du procès. C’est percutant et intelligent car l’auteur, sans prendre parti, montre toute la complexité de la situation, ses causes et ses effets sur les uns et les autres.

« Elle avait toujours été du côté des femmes dans la lutte contre les violences, du côté des victimes, mais à présent elle cherchait avant tout à protéger son fils. Elle avait découvert la distorsion entre les discours engagés, humanistes, et les réalités de l’existence, l’impossible application des plus nobles idées quand les intérêts personnels mis en jeu annihilaient toute clairvoyance et engageaient tout ce qui constituait votre vie. […] C’était ça la violence : le mensonge – une représentation falsifiée de son existence. Le déni : la voie qu’elle avait substituée au réel pour pouvoir le supporter. »

Cet article a été publié dans littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Les choses humaines

  1. aifelle dit :

    J’ai très envie de lire ce roman, mais comme il est toujours emprunté, je vais attendre un peu.

  2. Moi également, laissons passer la vague et lisons-le plus tard….. 🙂

  3. kathel dit :

    ça semble très intéressant, et bien fait, mais je n’ai pas trop envie de le lire pour le moment…

  4. keisha41 dit :

    Il devrait pouvoir attendre un peu, s’il est bon, il ne variera pas

  5. Une Comète dit :

    J’ai adoré ce livre ! Quelle claque !!!

  6. krolfranca dit :

    Euh ma bibliothécaire me le présente à chaque fois que je vais la voir et je lui réponds toujours : « plus tard. »

  7. Mind The Gap dit :

    Pas plus envie que ça..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s