Cora dans la spirale

Gros coup de cœur pour ce roman, qui parle avec tellement de justesse et de finesse de notre monde, de l’univers impitoyable du travail dans les entreprises, de ces vies broyées, du pouvoir tout puissant de l’argent… mais aussi de la nécessité de l’art dans nos vies et de la capacité au bonheur.

Cora Salme est une jeune trentenaire qui reprend le travail en tant que directrice marketing chez Borélia, une entreprise d’assurances comme il y en a tant dans la capitale, après son congé maternité. Son chef est plutôt ancienne école, son management plutôt respectueux, on décide à plusieurs, souvent autour d’un repas… C’est une autre histoire quand arrive Franck Tommaso au nouveau siège de l’entreprise, à la Défense… plus de bureaux mais un open space, des fenêtres impossibles à ouvrir et un management bien plus agressif. Quand on ajoute les trajets dans un métro souvent bondé, les journées à optimiser de plus en plus, il ne reste plus beaucoup de temps pour voir son bébé grandir…

Cette histoire est rapportée plusieurs années après par le journaliste Matthias, qui chronique cette histoire en cherchant à l’éclairer le mieux possible, en allant interroger son ancien patron, certains employés qui l’ont connue, ou elle-même, Cora, ainsi que les carnets qu’elle a remplis durant les deux années que dure ce récit. Dès le départ on sait qu’un drame va se produire et le récit avance, comme une tragédie, et quand ce drame arrive, c’est d’autant plus terrible qu’on a tous les éléments en main et que, comme toujours, il est bien difficile d’identifier les responsables…

J’ai beaucoup aimé l’écriture de Vincent Message, déjà apprécié dans le roman Défaite des maîtres et possesseurs, original et fascinant, une écriture dense, riche, travaillée et au service de l’humain, qui nous parle de nous.

« Souvent Cora se demandait pourquoi elle persistait à absorber chaque jour une dose de cette rumeur du monde. C’était son sens du devoir – le plaisir de voir plus large – une volonté de se distraire – une forme de masochisme. Ces discours se présentaient comme autant de gélules d’apparence identique ; certaines allaient libérer, en fondant, les molécules d’une lucidité nécessaire, d’autres les toxines d’idéologies enrobées dans le sucre du bon sens, mais c’était dans des proportions qu’il était impossible de préciser, et on ne savait jamais s’il s’agissait d’effets secondaires inévitables ou d’un projet d’intoxication collective. »

« Je rêve d’un monde où on se raconterait les vies humaines les unes après les autres, avec assez de lenteur, d’incertitudes et de répétitions pour qu’elles acquièrent la force des mythes. »

« Les yeux de ceux qu’on aime ne sont pas plus transparents, parfois, que ceux des passants qu’on croise. »

L’avis de Krol, enthousiaste aussi !

 

Cet article a été publié dans littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Cora dans la spirale

  1. aifelle dit :

    Je l’ai emprunté à la bibliothèque et rendu sans le lire ; je n’ai pas eu assez de temps et j’ai trouvé qu’il était long à démarrer (j’ai lu à peu près 80 pages). Je le reprendrai plus tard ou j’attendrai le poche pour avoir tout mon temps.

  2. krolfranca dit :

    Très contente qu’il t’ait plu !

  3. Une Comète dit :

    Je vais le lire ! Mon amie Laure me l’a prêtée 🙂 bisous ❤️

  4. kathel dit :

    Je veux le lire ! Mais au train où ça va, et comme il est beaucoup emprunté dans les biblis, ce sera sans doute en poche !

  5. ningcaichen dit :

    J’avais été déçu par Défaite des maîtres et possesseurs, peut-être par lassitude à l’égard d’un thème déjà souvent croisé dans mes lectures. L’écriture très travaillée ne m’avait pas vraiment séduit malgré sa beauté. Mais ton avis sur ce roman me donne envie de redonner une chance à Vincent Message.

  6. Un que j’avais repéré et ton billet m’a conforté dans mon envie….. je le note 🙂

  7. Une Comète dit :

    Je viens de le terminer et de publier mon billet …c’est un grand livre qui se mérite ! J’en suis toute retournée …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s