Les fureurs invisibles du coeur

C’est le genre de titre qui ne m’attire pas du tout… mais c’était le coup de cœur d’une amie et j’ai bien fait de la suivre ! J’ai lu ce livre comme en apnée, d’une traite en deux jours (presque 600 pages quand même, en fait juste 587 ce qui fait que je ne peux pas le compter dans le challenge « pavévasion », snif)

Bref, c’est une super histoire, de celle dans lesquelles on se plonge comme dans un bon film… raconté à la première personne, c’est l’histoire de Cyril Avery, enfin ce n’est pas un vrai Avery comme le lui répète son père Charles, pardon son père adoptif, il y tient ! En 1942 Cyril a été adopté après avoir été abandonné par sa mère, qui avait 15 ans (on ne saura qu’au dernier chapitre le fin mot de l’histoire). Jeune garçon très timide, on le suit de sa naissance à ses 77 ans, à raison d’un chapitre tous les 7 ans, on le voit grandir dans cette Irlande où il ne fait pas bon être fille mère et encore moins homosexuel. Or Cyril comprend très tôt qu’il aime les garçons… Sa famille adoptive, riche et excentrique (une femme écrivain, qui fume comme une cheminée et parle à son fils adoptif comme s’il était un adulte, un père baignant dans toutes les arnaques financières) s’occupe de lui mais comme on s’occuperait d’un animal alors à 7 ans, quand il rencontre enfin un garçon de son âge, Julian Woodbead, il en tombe furieusement amoureux. On suit son parcours dans cette Irlande homophobe, à travers trois grandes étapes, »honte », « exil » et « paix », parsemé d’épreuves et de choix qui auront parfois de terribles conséquences. Alors oui, parfois on a quelques coïncidences un peu trop fréquentes mais qui ne m’ont pas empêchée de savourer pleinement ce récit, à la fois drôle, poignant et furieusement humain. Parfait pour le début des vacances !! Et je ne m’arrêterai pas là puisqu’il paraît que son dernier roman, L’audacieux Mr Swift, est super.

Kathel, tout aussi enthousiaste !

Et c’est ma participation à la catégorie « amour et relations amoureuses » pour le Petit Bac !

Cet article a été publié dans littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Les fureurs invisibles du coeur

  1. kathel dit :

    Nous sommes tout à fait d’accord ! Il fait partie de mes lectures préférées de 2019; (alors, oui, les coïncidences en agaceront certains, sans doute…)

  2. aifelle dit :

    Un bon roman à tenter en bibli 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s