L’herbe de fer

Bon Dieu, c’est dur quand il faut à tout prix boire un coup, et qu’on a la gorge à vif comme une plaie, et qu’il est quatre heures du mat, et qu’il n’y a plus une goutte de vin, et que rien n’est ouvert à cette heure-là, et qu’on n’a pas un rond, et qu’il n’y a personne dans les parages qu’on puisse taper pour s’acheter une bouteille même au cas où il y aurait quelque chose d’ouvert. C’est dur, je vous le dis. Très dur. »

C’est vrai que pour Francis Phelan, la vie n’est pas simple. On est en 1938 dans l’Etat de New-York : alcoolique, il vit à la rue depuis quelques années, avec son pote Rudy et la femme qui partage plus ou moins sa vie, Helen. Le roman pourrait être seulement noir mais ce n’est pas le cas : grâce à une écriture très particulière, difficile à caractériser, mêlant langage familier, descriptions poétiques, surnaturel (Francis voit, au milieu des êtres réels, ceux et celles qui ont croisé sa route et sont morts, souvent à cause de lui), on est happé, et on fait un bout de chemin avec ces êtres malmenés par la vie, cabossés, ni héros ni salauds et tellement humains.

Ce livre a reçu le Prix Pulitzer en 1984 et a apparemment été adapté à l’écran trois ans plus tard sous le titre original du livre, Ironweed, avec Jack Nicholson et Méryl Streep !

Krol a beaucoup aimé, Jérôme aussi, et Mumu, dont la critique est très précise et très juste mais comme c’est bientôt la reprise… je n’ai plus beaucoup de temps pour rédiger mes billets !!

Cet article a été publié dans littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L’herbe de fer

  1. krolfranca dit :

    Je suis ravie que tu aies aimé !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s