Vie de David Hockney

Je continue à lire la sélection des romans du Prix Folio lycéens et je termine le dernier qui m’a beaucoup plu ! Catherine Cusset m’a fait découvrir ce peintre anglais toujours vivant (il a 83 ans) et sa vie est passionnante… Elève à l’école des Beaux-Arts de Bradford, il entre ensuite au College Royal de Londres, mais il a soif d’autre chose. Homosexuel, il trouve aux Etats-Unis et à Los Angeles en particulier le climat idéal pour vivre sereinement et pleinement son homosexualité et trouver la liberté de peindre comme il l’entend, c’est-à-dire à fond, en explorant tout ce qui l’entoure.

J’ai accompagné avec énormément de plaisir ce peintre optimiste et solaire dans ses pérégrinations, ses coups de foudre, ses voyages et son plaisir à peindre. Je suis allée regarder sur internet tous les tableaux qu’évoque l’auteur, très divers, souvent drôles, originaux et très différents les uns des autres.

« Pour David, une seule chose comptait : entendre la musique avec laquelle il vivait du matin au soir dans son atelier et dans sa voiture. Il commanda deux appareils que Grégory décréta très sexy après que David eut peint l’un en rouge pivoine, l’autre en bleu vif. Il n’y avait pas plus de raisons de se cacher d’être sourd que d’être homosexuel. Cette attitude positive avait toujours été la sienne et le resterait. »

C’est un drôle de livre, mi-roman, mi-biographique dont l’auteur s’explique dans sa préface : « Pourquoi Hockney ? Je ne l’ai pas rencontré. Il est étrange de s’emparer de la vie de quelqu’un de vivant pour en faire un roman. Mais c’est plutôt lui qui s’est emparé de moi. Ce que j’ai lu sur lui m’a passionnée. Sa liberté m’a fascinée. J’ai eu envie de transformer une matière documentaire qui laissait le lecteur à l’extérieur en un récit qui éclairerait son trajet de l’intérieur en s’en tenant aux questions essentielles, celles qui nouent l’amour, la création, la vie et la mort. »
Dans cette biographie, « tous les faits sont vrais« , elle a « inventé les sentiments, les pensées, les dialogues« . Et elle ajoute: « Je livre un portrait qui est ma vision de sa vie et de sa personne, même si c’est lui, son oeuvre, ses mots qui me l’ont inspirée. J’espère que l’artiste y verra un hommage. »

Les livres du Prix Folio :

Cet article a été publié dans littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Vie de David Hockney

  1. kathel dit :

    Tiens, je viens de noter Térébenthine de Carole Fives. Le thème de la peinture m’attire toujours !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s