Histoire du fils

J’ai retrouvé avec beaucoup de plaisir l’écriture de Marie-Hélène Lafon, riche et sobre à la fois, précise et profonde, sans un poil de gras. Du coup, sur 150 pages environ, elle réussit à filer une lignée sur trois générations, Paul, né en 1903, son fils André, et Antoine le fils d’André, à évoquer, en faisant de constants aller-retours dans le temps, les liens parentaux, la sensibilité au monde, la transmission.

Le premier chapitre est là où tout commence mais où rien n’est vraiment dit, et peu à peu les fils se tissent : Paul, jeune loup sensuel et égoïste, sa relation avec Gabrielle, une infirmière bien plus âgée que lui, au sortir de la première guerre, l’enfance d’André élevé par sa tante Hélène dans le Lot, « père inconnu et mère à double fond« .

L’intrigue importe peu finalement tant le plaisir est de se laisser porter par cette belle langue… Trouvé cette phrase très belle dans une critique sur Babelio : « Tout est banal dans ce roman. Rien ne l’est pour dire ce qu’est une vie, sur comment on fait pour s’extraire de son destin et le fuir ou au contraire creuser un sillon tracé par ses ancêtres. Entre attachement et arrachement »

« Son corps d’homme regimbe mais l’enfance résiste et la douleur a les dents longues. Il pense au raton laveur, il n’a rien oublié, il a seulement vécu. Quelque chose recommence, le film bégaie, hoquète. Il a déjà éprouvé une fois ou deux cette sensation vertigineuse de remettre ses pas dans des traces anciennes, mais jamais avec autant de netteté.« 

Cet article a été publié dans littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Histoire du fils

  1. aifelle dit :

    Lecture prévue … un jour.

  2. kathel dit :

    C’est vrai que ce roman vaut beaucoup plus pour la langue que pour l’histoire. Quelle écriture !

  3. keisha41 dit :

    Quel talent, quelle construction, oui, quelle écriture! J’ai eu du mal à ne plus penser au gamin du début et à l’histoire tragique (qui se révèle après)
    Pas de billet, mais qu’est ce que c’est bien à lire!

  4. krolfranca dit :

    Allez, pour l’écriture, je pourrais me laisser tenter…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s