Du bout des doigts

Difficile de lâcher ce roman à double, voire triple fond ! On est dans l’Angleterre victorienne, en 1862, dans une maison regroupant des voleurs et receleurs. Sue Trinder, orpheline élevée par Mme Sucksby qui accueille tous les nourrissons avant de les « revendre » (et qu’elle endort tous les soirs avec une cuillère de gin !!!) est embarquée par un fieffé coquin du (faux) nom de Richard Rivers : elle est censée entrer comme femme de chambre au service d’une jeune fille innocente élevée par son oncle, la convaincre d’épouser Rivers qui a le sombre projet de l’enfermer ensuite dans un asile d’aliénés pour récupérer sa fortune (voilà qui m’a rappelé le très bon roman de O’Farrell, L’étrange disparition d’Esme Lennox… quelle horreur ces hommes qui enfermaient leurs femmes chez les fous quand ça les arrangeait !!). Evidemment rien ne se passe comme prévu…

Je préfère ne pas trop en dire car le plaisir du roman joue sur les rebondissements et les retournements de situation. Le style est original et mêle réalisme, cynisme, aspects historiques mais… un peu comme un repas un peu trop riche pèse sur l’estomac, j’ai trouvé que ce roman était un peu trop dense en événements, coïncidences, détails sordides, comme un roman populaire du XIXe siècle paru en feuilleton.

Cet article a été publié dans littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Du bout des doigts

  1. Oh moi je l’ai bien « digéré » et pas trouvé les plats servis trop lourds….. Et même un coup de coeur car malgré le poids aucun ennui, aucune longueur justement grâce à tous ces événements et rebondissements….. Un pur moment de lecture distrayante 🙂

  2. krolfranca dit :

    Tu m’intrigues, tu m’intrigues…

  3. kathel dit :

    Il pourrait être parfait pour une lecture d’été… le côté trop riche passerait mieux, je crois.

    • sandrion dit :

      Exactement !! c’est ce que j’ai pensé aussi ! cela dit, je me suis bien évadée de mon quotidien, et par moments c’est ce qu’on demande aux bouquins, non ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s