Le crépuscule de Shigezo

C’est Mumu qui m’a donné envie… Elle a bien fait car moi aussi j’ai été très touchée par ce roman qui à la fois apprend beaucoup sur la culture japonaise et fait énormément réfléchir sur la vieillesse. Ce n’est pas un roman récent puisqu’il a été publié en 1972 et j’aimerais bien savoir jusqu’à quel point les choses ont changé depuis, au Japon…

Akiko vit avec son mari et son fils lycéen, près de ses beaux-parents. Dès le début du roman, sa vie est bouleversée par un double événement : sa belle-mère meurt et son beau-père, un type manifestement désagréable et toujours ronchon avec tout le monde, tombe dans la démence sénile. Il ne reconnaît plus personne, sauf Akiko et a des comportements imprévisibles. Akiko, en plus de son travail dans un cabinet d’avocats, est obligée de s’occuper de son beau-père, c’est sur elle que tout retombe.

Rien ne nous est épargné de la prise en charge de ce vieillard, les couches à changer, les nuits difficiles, la prise de conscience angoissante de sa propre vieillesse à venir… mais aussi quelques scènes très touchantes de cet homme peu sympathique qui devient doux et émerveillé comme un enfant face à la pleine lune ou la beauté d’un magnolia en fleurs.

C’est un livre qui m’a évidemment laissée très songeuse… J’ai encore mes deux parents, ma mère, veuve, a 75 ans, mon père, mariée, en a 77, tous les deux sont plutôt en bonne santé mais comme dans le roman, tout peut arriver brutalement et c’est vraiment quelque chose qui me fait peur surtout que mes frères habitent loin, je suis la plus proche et je pense que c’est aussi, comme dans le roman, sur moi que tout retomberait…

Cet article a été publié dans littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Le crépuscule de Shigezo

  1. Je suis d’accord avec toi…. Un livre qui inévitablement renvoie à notre propre vieillesse et à celles de nos proches.😉

  2. kathel dit :

    Je pense que je finirai par lire ce roman… plutôt concernée par mon propre vieillissement puisque je n’ai plus mes parents…

  3. keisha41 dit :

    Hum je pense que tes interrogations sont réalistes… Je le vis actuellement (heureusement il y a des aides à domicile, et pas d’Alzheimer, mais j’ai la charge ‘mentale’ de tout le reste, papiers, rv, etc.))

  4. Une Comète dit :

    oui ce genre de questions nous traverse forcément… de mon coté mes parents sont âgés et pas tout proches, ce qui décuple l’angoisse, d’une certaine façon…
    Bon dimanche poulette

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s