Memorial Drive

« Quand j’essaye d’écrire sur ma mère, sur ces années perdues dont je ne veux pas me souvenir, tout s’éparpille. J’écris sur un bloc-notes jaune que je transporte avec moi jusqu’à ce que les pages se détachent toutes seules, arrachées à l’adhésif du haut. J’écris sur des bouts de papier – enveloppes, tickets de caisse – et je les égare. J’enregistre des notes audio sur mon téléphone et ma voix rauque m’est étrangère. J’écris dans mon journal aux pages blanches, en le prenant par la fin, au milieu, comme si mon coeur avait été retourné. Je rassemble tout ce que je peux, pages manuscrites, carnets et journaux, blocs-notes jaunes et blancs entassés sur mon bureau. J’essaye d’écrire sur la voiture en feu, le jour de notre arrivée à Atlanta. Je fais des recherches sur Internet au sujet des incendies pour comprendre comment un moteur peut s’enflammer. Cette nuit-là, je dors d’un sommeil profond et sans rêve, et le lendemain matin, au réveil, ma maison est en feu. »

Quel livre poignant et fort ! L’autrice, après avoir passé une trentaine d’années à soigneusement éviter un passé traumatique, retrouve le courage d’affronter ce qui lui est arrivé pour lui donner du sens.

Natasha Trethewey est issue d’un couple mixte, née dans les années 60, elle raconte les discriminations, le passage du Ku Klux Klan qui a fait brûler une croix la nuit devant sa maison. Lorsque ses parents se séparent, elle part vivre à Atlanta avec sa mère qui se remarie avec Big Joe. Et c’est rapidement l’enfer qui commence… la maltraitance, les coups, la violence qui s’amplifie.

Ce récit c’est à la fois un hommage à sa mère et un combat pour rompre le silence et l’oubli. Elle va jusqu’à retranscrire les conversations téléphoniques enregistrées par la police lorsque sa mère trouve enfin le courage de quitter cet homme violent. Mais le drame arrive : lorsque Natasha a 19 ans, sa mère est abattue par Big Joe. On accompagne l’autrice, le cœur serré face à l’arrivée inéluctable de ce féminicide… L’écriture, plutôt simple et sobre, en est d’autant plus émouvante.

Cet article a été publié dans littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Memorial Drive

  1. aifelle dit :

    Il est dans ma PAL. Je m’attends à une lecture pas facile.

  2. kathel dit :

    Tant mieux si tu as aimé, je suis plus mitigée, il n’y a que quelques passages qui m’ont vraiment touchée…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s