Toucher la terre ferme

J’aime beaucoup Julia Kerninon découverte il y a une dizaine d’années avec son premier roman, remarquable de maîtrise littéraire, Buvard. De plus, c’est une amie proche qui me l’avait fait découvrir, et cette amie est décédée il y a un an et demi…

Depuis j’ai lu Une activité respectable, texte autobiographique et le très beau roman Liv Maria. Avec Toucher la terre ferme, elle renoue avec l’autobiographie et on comprend qu’elle s’est en partie inspirée d’elle-même pour ce beau personnage de femme libre, entier et fort dans Liv Maria. Ici elle raconte l’arrivée de son premier enfant, lorsqu’elle a 26 ans, le bouleversement que cela représente et son combat pour être à la fois mère, femme et écrivain, sa tentation d’abandonner mari et bébé sur le parking de la maternité pour reprendre sa vie de femme libre, l’épuisement qui suit l’accouchement.

« Sur le parking de la maternité, mère pour la première fois depuis moins de vingt-quatre heures, quand je suis descendue respirer l’air froid de l’automne juste pour être seule un instant, j’ai pensé à fuir. J’avais passé presque toute ma vie à partir, et je n’en revenais pas d’être là maintenant. J’ai vacillé. J’avais trente ans, je sentais le miel et le sang, je portais un pyjama en soie sous mon manteau, mes seins étaient poisseux, j’avais plusieurs points de suture sur le sexe, à cet endroit qui n’était censé être qu’à moi, quelqu’un que je ne verrais plus jamais avait fait de la broderie sans me regarder dans les yeux. C’était difficile de tenir debout sans crier, sans même parler de marcher, mais mon bébé m’attendait dans la chambre là-haut, et j’ai compris qu’une partie de moi envisageait d’appeler un taxi et de prendre la fuite le plus vite possible, le plus loin possible de cet endroit.« 

Le récit est aussi une vibrante déclaration d’amour au père de ses enfants et à ses enfants eux-mêmes, mais également aux livres qui font intimement partie de sa vie et elle refuse de choisir, alors elle allaite en lisant, berce en lisant, écrit entre deux tétées la nuit… « c’est précisément ça que j’ai toujours voulu – un livre, un bébé posé contre moi, Athéna, Junon, pas de négociations. […] Je lis en surveillant mes enfants dans le bain, je lis quand ils courent autour de moi le matin, je lis à table et ils font comme moi. C’est tout.« 

J’ai énormément aimé ce livre, d’une franchise parfois brutale, qui dit si bien cette ambivalence face à ces débuts dans la maternité, ce souhait de ne pas s’y engloutir pour offrir à ses enfants aussi cette distance nécessaire. C’est juste, fort et remarquablement bien écrit. Après je suis allée regarder des photos d’elle sur internet, elle a un petit air d’Audrey Tautou !

Cet article a été publié dans littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Toucher la terre ferme

  1. aifelle dit :

    J’ai beaucoup aimé « une activité respectable » et ce que tu dis de ce roman-là me tente assez.

  2. keisha41 dit :

    Vu ainsi, j’ai bien envie de le lire (j’avais tellement aimé Buvard, un poil moins ‘autres, j’avoue)

  3. Ma dévotion, Liv Maria lus et aimés, j’ai une activité respectable dans ma PAL et Toucher la terre ferme est déjà dans ma liste d’envies car j’aime quand un(e) auteur(trice) s’affranchit des dogmes et parle franchement de certains sentiments ambivalents comme dans la maternité….. Tout n’est pas rose ! 🙂

  4. Athalie dit :

    Je viens de découvrir cette autrice avec Le dernier amour d’Attila Kriss, que j’ai vraiment apprécié ! Je n’irai pas tout de suite vers le titre que tu présentes, je préfère lire plus de ses romans avant d’aller vers l’autobiographie. En plus, je découvre qu’elle a quand même pas mal publié alors peut-être Liv Maria ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s