Clint et moi

Une de mes collègues et amie m’a chaudement et vivement recommandé ce livre que j’ai, du coup, acheté au Salon du livre des éditeurs d’Occitanie Terralire qui se déroule depuis quelques années à Albi et qui avait lieu le week-end dernier (dans un lieu climatisé, heureusement !).

J’aime beaucoup Clint Eastwood, et il vaut mieux, pour apprécier cet hommage plein d’humour à ce grand acteur et réalisateur américain !

Eric Libiot, cinéphile invétéré, qui a été rédacteur de plusieurs revues (Première, L’express) et chroniqueur mêle dans ce récit très vivant des éléments autobiographiques, des analyses des différents films de Clint et le récit (très drôle) des différents interviews qu’il a pu faire de lui. Il raconte « son » Clint en quelque sorte.

Un moment de lecture agréable, un texte porté par une écriture simple et sans chichis, un peu trop journalistique parfois, et proche du lecteur.

« J’aime les héros solitaires qui arrivent à cheval dans une bourgade, qui se mêlent de rien et qui démêlent tout. J’aime les héros solitaires qui arpentent les trottoirs mouillés, la nuit, ballotés au bord d’un gouffre intime, capables de commettre l’irréparable. J’aime ces héros plongés dans ces univers impitoyables. »

Et vous reconnaitrez tous de quel film il est ici question… « Le feu est vert, lui ne bouge pas, elle s’accroche à la poignée de cette putain de portière. Ca y est, elle va ouvrir cette putain de portière, elle va le rejoindre, ils vont partir, ils vont s’aimer, le film se finit bien, the end, bravo, tout le monde respire, tout le monde est content, ils vont si bien ensemble. Mais cette putain de portière reste fermée. Le mari klaxonne, râle, mais qu’est-ce qu’il fait le mec devant ? Avance ta bagnole ! Mais non, il ne faut pas qu’il avance, pas avant que ta femme aille le rejoindre, t’as rien compris mon gars, ta femme en aime un autre, elle va te quitter, tu vas être triste mais je m’en fous, je veux qu’elle aille rejoindre Clint, c’est comme ça et pas autrement. »

Cet article a été publié dans littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s