Notre part de nuit

Au début du roman un père, Juan, quitte précipitamment son domicile avec son fils de 6 ans, Gaspar. Le père a l’air malade, le fils a d’étranges et fortes migraines ainsi que des visions de personnages morts. Que se passe-t-il ? Pourquoi sont-ils en fuite ? L’ambiance est d’emblée fiévreuse, électrique et peu à peu, les choses s’éclairent et s’obscurcissent à la fois. Juan est medium, il a été plus ou moins enlevé par une riche famille versée dans la magie noire et appartenant à l’Ordre, une société secrète. Ils croient en une divinité, nommée l’Obscurité et censée, grâce à des pratiques étranges et terribles, offrir la possibilité de la vie éternelle. Les médiums sont indispensables mais y laissent rapidement leur vie…
On suit alors le parcours de Juan, personnage complexe, fascinant et inquiétant à la fois, et son fils Gaspar qui grandit protégé de cet univers magique et destructeur… Mais jusqu’à quand ?
Construit comme un vaste puzzle, alternant les lieux et les époques (entre les années 60 et le début des années 2000), ce roman magistral et puissant permet au lecteur de partager à certains moments la vision des « Initiés », à d’autres le point de vue de ceux qui vivent dans la vie « normale », de ce fait, on hésite toujours sur le sens à donner à tel ou tel événement… Comme souvent dans la littérature sud-américaine, on est dans le réalisme magique, et j’ai pensé aussi aux romans de Murakami. Au centre, la dictature argentine influence toute l’histoire qui n’est elle-même probablement qu’une gigantesque métaphore de ce régime totalitaire…

On plonge littéralement, et on lit, comme en apnée, ce roman terrible, prenant et magnifique. Plus de 750 pages c’est parfait pour le challenge Pavé de l’été !

Cet article a été publié dans littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Notre part de nuit

  1. Brize dit :

    Lu aussi, au début de l’année (pas chroniqué), et c’est vrai que c’est un roman impressionnant, je suis bien d’accord avec toi !
    Lhisbei (du RSFblog) doit le lire aussi dans le cadre du challenge.
    Le roman fait partie de ceux retenus pour le Prix des blogueurs du Planère SF : affaire à suivre, donc !

  2. Brize dit :

    (oups : planèTe)

  3. Ingannmic dit :

    Je n’ai pas encore osé m’y attaquer, mais le faire à l’occasion du pavé de l’été, c’est une bonne idée, oui.. et ton avis enthousiaste pourrait me motiver..

  4. doudoumatous dit :

    Tiens, pour le Pavé de l’été, c’est un roman qui m’intéresse.

  5. Athalie dit :

    Ho là là, il fait peur celui-là ! Je vais le mettre de côté pour l’instant et le garder en tête pour le challenge d’Ingannmic en février …

  6. kathel dit :

    Comme Athalie, il me fait plutôt peur… mais je tenterai peut-être en février !

  7. krolfranca dit :

    Comme j’ai aimé ses nouvelles, je lirai ce pavé, c’est sûr ? Quand ? Aucune certitude…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s