Une vie comme les autres

Le billet coup de cœur de Mumu m’avait donné vraiment envie mais je ne m’attendais pas à ce que j’ai lu : un énorme pavé, une histoire qui s’étend sur une cinquantaine d’années, des sentiments très forts, des événements souvent extrêmes… Un peu too much donc mais aussi une lecture puissante, et j’ai eu l’impression, durant la semaine où j’ai lu ce roman, de vivre une seconde vie en parallèle, d’autant plus qu’il faisait très chaud, que j’étais chez moi entre deux temps de vacances et que j’ai passé des heures et des heures à lire.

C’est une histoire d’amitié (et plus pour certains, au fur et à mesure de l’histoire) très forte entre quatre jeunes gens d’une vingtaine d’années se rencontrant sur les bancs de la fac : JB, un Noir enfant gâté et narcissique mais aussi drôle et peintre très talentueux, Malcolm, qui ne rêve que d’architecture Willem, qui tente sa chance en tant qu’acteur et surtout Jude, le pivot du récit, qui fait des études de droit. Jude est mystérieux, on sent très vite que son passé a été terrible, inavouable à ses amis et nous, lecteurs, ne l’apprenons que par petites touches distillées au fur et à mesure.

On suit au départ les quatre amis, qui sont alternativement le centre des différents chapitres, pour se focaliser de plus en plus sur Willem et Jude, qui emménagent en tant que colocataires dans un appartement minable à New-York. Jude souffre, dans son corps et dans son esprit, depuis « l’accident », au point d’en perdre parfois connaissance ou de ne plus pouvoir marcher, il a tendance à se scarifier ou à tout nettoyer de fond en comble, on ne lui connaît aucune relation amoureuse. Il faudra énormément de temps pour qu’il accepte de se livrer à ses amis car tout ce qu’il souhaite au fond, c’est vivre « une vie comme les autres »…

J’ai été, comme Mumu, incroyablement touchée par ces deux personnages, leurs liens, leurs souffrances. Malgré la noirceur entourant tout ce que traverse Jude, malgré des longueurs (peut-être la traduction aussi), j’ai été vraiment embarquée dans cette histoire et rarement je trouve une autrice a aussi bien réussi à faire ressentir la complexité des émotions, et j’avais la sensation puissante de vivre juste à côté d’eux, dans une forte empathie.

Et c’est évidemment un réel PAVE, le 5e de l’été !! : 816 pages !

Cet article a été publié dans littérature étrangère. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Une vie comme les autres

  1. Brize dit :

    Eh bien, voilà un billet qui sait donner envie (mais quel pavé, mazette ! ) !

  2. Aifelle dit :

    Heureusement que le roman était prenant parce que sinon, ça aurait été une vraie purge ! je note, même si l’histoire a l’air assez noire.

  3. kathel dit :

    Whaou, ça c’est un vrai pavé ! J’avoue l’avoir commencé il y a deux ou trois ans, mais en anglais et en numérique, j’ai calé, c’était prévisible… A retenter donc, au vu de ton avis.

    • sandrion dit :

      Ah oui en anglais pas évident !! je l’ai lu sur ma liseuse aussi, d’ailleurs heureusement car comme ça je n’ai pas vu avant que c’était un pavé !

  4. Christine Dupuy dit :

    J’ai lu ce roman il y a quelques années, alléchée par la thématique principale, ces liens tissés entre les personnages que l’auteure analyse avec beaucoup de sensibilité dans leur complexité… mais elle m’a un peu perdue en route, l’excès de malheur rencontré par Jude frisant la caricature à la longue.. y a-t-il des destins aussi noirs ? ce martyre prolongé a fini par me soulever le coeur.. mais que d’émotion !

  5. Une Comète dit :

    Ce livre me fait envie depuis longtemps et ton beau billet enfonce le clou. En revanche, cette horrible couverture geignarde donne envie de fuir …:(

    • sandrion dit :

      Ah mais tellement !! c’est sensé s’intituler « homme dans l’extase » mais moi ça me fait penser plutôt à qqun qui aurait bien besoin de dragées F***a 🙂

  6. Une Comète dit :

    😄😄😄😄😄

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s