Quand tu écouteras cette chanson

La collection Ma nuit au musée regroupe des œuvres écrites par des auteurs (connus) qui ont choisi un musée où ils doivent passer la nuit. J’avais lu celui de Leïla Slimani Le parfum des fleurs la nuit qui m’avait plu mais sans plus. J’ai été beaucoup plus touchée par le récit de Lola Lafon qui dormira (peu !) dans la fameuse Annexe où se sont cachés durant deux ans Anne Frank, sa famille et d’autres personnes, 8 en tout dans un peu plus de 40 m2.

On en apprend évidemment sur cette jeune fille qu’on a tous l’impression de connaître, mais qui nous échappe précisément pour cette raison, qui a été vénérée, adulée, mais dont l’œuvre a été aussi souvent transformée, voire niée, et L. Nussbaum, une des dernières personnes à avoir bien connu les Frank dit ceci à l’autrice : « Elle n’est pas une sainte. Pas un symbole. Son Journal est l’œuvre d’une jeune fille victime d’un génocide, perpétré dans l’indifférence absolue de tous ceux qui savaient. » Lola Lafon réussit très bien, en se basant sur des extraits du Journal, à la faire vivre un peu plus et à nous faire rencontrer, derrière la jeune fille impertinente et son destin tragique, l’écrivain en herbe qu’elle était aussi : « La bouteille à la mer qu’Anne Frank a lancée, nous l’avons reçue. Nous l’avons chérie, ébahis qu’elle nous soit parvenue. Elle nous est si précieuse que nous nous soucions moins du contenu de cette bouteille que de la bouteille elle-même. »

Et en même temps, elle raconte cette nuit si particulière d’août 2021, toutes les émotions qui l’ont traversée, confrontée à sa propre histoire qu’elle a toujours tenté de mettre à distance, juive elle-même issue de survivants. Le titre s’explique à la fin et c’est très émouvant…

Participation au challenge Petit Bac 2022 pour la catégorie ART

Publicité
Cet article a été publié dans littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Quand tu écouteras cette chanson

  1. Aifelle dit :

    Lecture prévue dès qu’il sera à la bibliothèque.

  2. Christine Dupuy dit :

    J’ai eu envie de le lire dès que j’en ai entendu parler… je vais vite me le procurer, sûrement avant Despentes 😉

  3. kathel dit :

    Ce roman semble sortir du lot, enfin, être l’un des meilleurs ou le plus touchant de cette collection de commande.

  4. krolfranca dit :

    Deuxième billet tentant que je lis aujourd’hui. Alors, pourquoi pas ?

  5. Une Comète dit :

    j’ai envie de lire celui-ci. Un des rares bouquins de cette rentrée qui me fait envie pour le moment !

  6. Claudine Cavalier dit :

    C’est très tentant, je pense le lire rapidement : merci pour ce billet. 🙂

    • sandrion dit :

      Je l’ai écoutée à La Grande Librairie, Lola Lafon : c’était très émouvant aussi.

      • Claudine Cavalier dit :

        Ça y est, je l’ai lu : très touchant en effet (le parcours personnel douloureux et la révélation finale, où l’on comprend comment le destin d’Anne Frank croise celui de l’auteur). Je vais lire d’autres titres de Lafon pour m’en faire une idée, je ne connaissais pas du tout. Merci encore! 🙂

      • sandrion dit :

        Ah je suis ravie de t’avoir fait découvrir !! Après j’ai lu Chavirer qui m’a moins séduite. Je n’ai rien lu d’autre, d’elle.

  7. Claudine Cavalier dit :

    J’ai commencé La petite communiste qui ne souriait jamais (sur Nadia Comaneci), mais la magie ne s’est pas renouvelée. Tant pis, j’essaierai autre chose plus tard. 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s