Chouquettes maison

Décidément je suis fan de mon robot magique, grâce à lui j’ai fait des chouquettes SUPER BONNES !

Bon, la prochaine fois j’utiliserai une poche à douille pour que les chouquettes soient plus choupinettes mais le goût est parfait 🙂 Bon, si vous n’avez pas de robot, y’a plus qu’à utiliser l’huile de coude 🙂

Chez Syl, on participe au challenge Japon de Hilde et Lou. J’essaierai bientôt aussi ! (recettes sur les blogs de EnnaBéa -)

Ingrédients :

  • 150 g d’eau
  • 80 g de beurre
  • 10 g de sucre
  • 120 g de farine
  • 3 oeufs
  • pincée de sel
  • sucre perlé

Préparation :

Chauffer eau, beurre, sel et sucre (5 mn, 100°, vitesse 1). Ajouter la farine (20 secondes vitesse 4) et laisser refroidir 10 mn. Ajouter les oeufs les uns après les autres (40 secondes vitesse 5).

Mettre la pâte dans la poche à douille (ce que je n’ai pas fait) et former de petites boules sur la plaque. Enfourner à 200° pendant 25 mn. Laisser la porte du four entrouverte une fois la cuisson terminée et laisser les chouquettes refroidir 10 mn.

Vous avez vu les mains prêtes à se ruer sur les chouquettes ? J’ai dû batailler pour prendre la photo !!

Publicités
Publié dans Mes gourmandises | Tagué , | 6 commentaires

Projet 52 (13)

« Un mot pour toi »… A Berlin, dans le paquet repas donné tous les midis par l’auberge de jeunesse où on logeait, se trouvait un Hanuta, sorte de gaufrette au praliné, avec un petit mot en forme de blague sur le dessus. J’ai bien aimé celle-ci qui détourne  les mots d’amour parfois un peu trop stéréotypés :

(traduction : L’amour c’est quand on partage son Hanuta… au moins quand on en a deux !)

Publié dans Projet 52 | 1 commentaire

Joyeuses Pâques !

Petit ajout culinaire à la brioche de Pâques ! Mon fils a réalisé tout seul, motivé par la recette d’Astrapi, un joli « nid de Pâques », voici les photos :

  1. après avoir scrupuleusement léché le plat (et le chocolat se retrouve évidemment en grande partie sur le sweat… – oui, oui, je sais il devrait avoir passé l’âge d’en mettre partout :))

2. voilà le résultat !

3. la chasse aux oeufs :

4. et voilà !

Publié dans à sauts et à gambades, Mes gourmandises | Tagué , , | 8 commentaires

Mouna de Pâques

Bon week-end de Pâques à tous ! Les gourmandes vous proposent des douceurs pascales, et j’ai préparé de mon côté une brioche de Pâques, la Mouna, dont j’ai trouvé la recette sur le site de Cookomix.

Chez Syl, plein d’autres recettes !

Ingrédients :

  • zestes d’orange et de citron
  • 2 oeufs
  • 190 g de lait
  • 20 g de jus d’orange
  • 40 g d’huile de tournesol
  • 20 g de levure fraîche
  • 80 g de sucre
  • 450 g de farine
  • eau de fleur d’orange
  • sucre perlé

Préparation

J’ai utilisé mon robot Monsieur Cuisine en mélangeant d’abord les liquides, en ajoutant la farine et le sucre, et en malaxant. J’ai laissé lever 2h, fait deux boules, laissé encore lever et cuit 40 mn au four à 160° (avant : dorer à l’oeuf + sucre perlé).

Délicieux grâce au goût des agrumes mais un peu trop cuit sur le dessus (et même dedans). Bon, comme vous voyez sur la seconde photo, prise une heure après la première, les 3/4 d’une des brioches a déjà disparu…

Publié dans Mes gourmandises | 9 commentaires

L’enfant perdue (dernier tome de la quadrilogie d’Elena Ferrante)

Voilà, je viens de terminer ce roman dont j’avais tant aimé les trois tomes, L’amie prodigieuse, Un nouveau nom et Celle qui fuit et celle qui reste.

J’ai eu du mal à entrer à nouveau dans l’histoire là où je l’avais laissée, Lila restée à Naples avec Enzo et son fils Gennaro, et Elena mariée à un universitaire, ayant quitté le quartier et cherchant à vivre de sa plume. Puis peu à peu, je me suis rapprochée d’Elena, traversé avec elle sa relation amoureuse avec son amour d’enfance, Nino, la double grossesse, la sienne et celle de Lila, son retour au quartier et le rapprochement des deux amies, puis leur éloignement.

« Tout rapport intense entre des êtres humains est truffé de pièges et, si on veut qu’il dure, il faut apprendre à les esquiver. C’est ce que je fis en cette circonstance aussi : je finis par me dire que ce n’était qu’une énième preuve de la nature à la fois splendide et ténébreuse de notre amitié, ainsi que de la douleur intense et compliquée de Lila, qui durerait encore et durerait toujours. »

Je ne dirai pas qui est « l’enfant perdue » mais il est sûr que ce roman porte sur la perte, des repères, des illusions, et de certains proches. On retrouve les mêmes thèmes, de la difficulté à concilier maternité et épanouissement personnel, l’écriture, les écueils de la relation amoureuse, l’amitié.

Je reste un peu sur ma faim, et j’ai préféré les trois tomes précédents, mais je suis quand même contente d’avoir fini cette magnifique saga ! Bravo à l’énigmatique (puisqu’on ne sait toujours pas qui elle est… à notre époque ultra médiatique, c’est assez incroyable !) Elena Ferrante.

L’avis de Mind the gap !

Publié dans littérature étrangère | Tagué , , | 3 commentaires

Projet 52 (12)

Thème « bois »… j’ai hésité : à l’impératif (« bois ! ») ? le lieu où l’on se balade ? la matière des arbres ? ou au pluriel la famille des instruments de musique ? les cornes des cervidés ?

J’ai fait simple : le bois de mon tilleul couvert de mousse :

Et le petit bois pour la cheminée !

Publié dans Projet 52 | 5 commentaires

Street art in Berlin

Je viens de lire l’article de Valérie sur le street art à Bristol, et je me suis dit que j’allais vous faire partager quelques belles découvertes dans les rues de Berlin où j’étais durant 5 jours avec un groupe d’élèves et deux sympathiques collègues 🙂 On a eu la chance de faire une visite guidée sur le thème du street art avec un gars passionné et passionnant !

La visite en 12 photos !

KODAK Digital Still Camera

Et pour finir deux photos de Berlin, l’une prise depuis la coupole du Reichstag et l’autre d’une Trabant de l’ex-RDA !

 

Publié dans à sauts et à gambades | 18 commentaires