Qui suis-je ?

Albigeoise depuis presque quatre ans, j’ai eu envie de tenir un blog personnel, pour donner de mes nouvelles aux amis, à la famille. Comme je publiais de plus en plus souvent des critiques de livres, est née l’idée d’un blog dédié uniquement à mes lectures, pour les partager avec davantage d’internautes, d’autant plus que je suis moi-même avec passion divers blogs de lectrices et lecteurs.

« D’autres vies que la mienne » à cause du livre d’Emmanuel Carrère qui m’avait profondément émue, et pour ce que je cherche dans les romans : à vivre d’autres vies que la mienne. Je tiens ce blog depuis maintenant deux ans : j’aime énormément ces moments de partage et de convivialité, j’aime ce qui se tisse à travers les commentaires, les challenges, les tags, les swaps, j’aime découvrir ce que lisent les uns et les autres, partager mes propres découvertes.

Les photos en haut du blog représentent des lieux qui me sont chers.

9 commentaires pour Qui suis-je ?

  1. C’est où qu’on peut écrire pour te féliciter ? On n’a pas vraiment les mêmes lectures toi et moi mais l’idée et la réalisation du site sont supères. Longue vie à d’autres vies que la mienne ! (Et vive le prolétariat international !)

  2. REVEL Sabine dit :

    C’est une idée excellente ! Je viendrai m’y nourrir d’idées de lecture !

  3. Maman-Lénio dit :

    Je ne veux pas être en reste, alors voilà mon premier commentaire: je suis fière de ma fille, de ses lectures et surtout de ses articles, cela me stimule (si besoin était!) à la lecture…Merci, Sandrine

  4. sandrion dit :

    Merci pour vos encouragements, ça me touche beaucoup 🙂

  5. gapaillou1654 dit :

    Bonjour Sandrine…. la fille de Lénio, donc la cousine de Catherine, qui est « mon » amour à môâ….
    Chouette ton blog…. je lis pas autant…. des noms me sont connus…pas familiers, mais croisés dans des rencontres de livre où je contais, pour de vrai ou « parcouru » entre deux attentes de classes.
    Peux tu me laisser un tél sur mon mail gatepailleguy @gmail.com, pour que nous puissions « imaginer » cette grande festivité du simple au triple 30.
    Ce vouiquenne on pourrait se causer ?
    A tout bientôt
    le guy

  6. Bonjour comme toi j’ai commencé mon blog en mars 2013.
    J’ai découvert ton blog avec le challenge thriller chez Liliba. J’aime tescritiques et l’idée des photos en haut. Longue vie à ton blog; nous avons en commun certaines lectures ( mais je crois que je n’ai pas fait de billet)
    A bientôt

  7. Bonjour d’un Albigeois, vivant maintenant en Colombie !,
    Auteur d’un premier roman intitulé Le Soir, Lilith, publié cette année, j’aurais souhaité vous en proposer la lecture.
    Je peux vous envoyer un dossier de presse et vous suggère de consulter le site officiel, où vous trouverez des extraits sonores mis en scène, un clip vidéo, etc. http://www.indereunion.net/Lilith/
    Par ailleurs, voici ce que divers lecteurs ont pu écrire au sujet de ce roman :
    • « L’écriture est superbe. Le style frôle parfois la poésie tout en restant fluide et maîtrisé… Les personnages sont fascinants de cohérence et de folie… L’ambiance est incroyablement prégnante. C’en est presque effrayant. Il est exceptionnel d’atteindre un tel degré de réussite. Je ne vois guère que Le Seigneur des anneaux, ou peut-être, Cristal qui songe (de Sturgeon) qui m’aient impressionné de la sorte. » (Luc Deborde, écrivain, journaliste, comédien).
    • « Ce fut une fascinante découverte, à plus d’un titre. L’histoire, le personnage principal, l’insaisissable Lilith, et le style sont indéniablement assortis… Ce récit merveilleusement construit, entre le fantastique et le roman noir, distille le doute en permanence. La femme, le démon, tous les mythes qu’on y rattache prennent vie ici. Lilith aux multiples visages est un personnage si complexe qu’on est presque tenté de croire à son existence. » (Strega – Les Carnets de lecture d’une livropathe – Vampires et Sorcières).
    • « Aussi enthousiasmant qu’agaçant par sa probité et sa prolixité, le livre finit par se laisser dompter et offrir une porte de sortie presque trop raisonnable. Fascinant par son ambiance languissante, il rappelle par moments la Forteresse de coton de Curval mais délivre son propre style délétère et hypnotique. » (Vance – L’Arpenteur de pages – L’Ecran Miroir).
    • « … Il faut donc reconstituer le puzzle, tout en se laissant envoûter par les descriptions tout simplement magiques des lieux, personnes, atmosphères… Et j’ai plus aimé encore l’étonnante conclusion de ce livre, dont je ne dirai rien, car il faut bien garder le mystère. » (Fairywen – En cours de lecture).
    • « C’est un travail de magicien, oui, c’est un illusionniste qui nous a fait croire durant 12 chapitres que l’on apprenait qui était vraiment Lilith, mais la vérité c’est que personne n’en a aucune idée, je pense. Bien plus qu’une enquête policière et psychanalytique, ce livre est aussi une méditation, sur l’art, la femme, sa condition, et évidemment, sur la vie… J’ai été particulièrement touchée par l’écriture. C’était bien plus qu’une histoire c’était une poésie, un défilé de mots qui coulent entre nos lèvres avec tant de grâce, c’était merveilleux ! » (Amita – Amita a Aimé).

    Je serais heureux que vous preniez le temps de le lire et de le chroniquer, si vous l’en jugez digne. Je peux vous en fournir un exemplaire numérique.
    Dans l’attente d’une réponse, bien cordialement,
    Philippe Pratx

  8. Salut ma belle, pourrais-tu me communiquer ton adresse postale via la fiche contact de mon blog, s’il te plaît ? C’est pour qu’Une Comète t’envoie mon exemplaire d’ Amours de Léonor de Récondo. Bises

  9. Rappe Dominique dit :

    Bonsoir !
    Je m’appelle Dominique Rappe. Je suis professeur de français à l’Institut de la Providence de Champion (Belgique).

    Je vous écris en tant qu’auteur d’un roman qui vient de sortir, « GwenGlott » (éditions Assyelle), mais aussi en tant que papa de Pauline, 17 ans, qui souffre de la phénylcétonurie (PCU), une maladie génétique qui la contraint à manger extrêmement peu de protéines (pas de viande, de poisson, d’oeuf, de laitage…).

    J’ai décidé de reverser les droits d’auteur à l’asbl Boléro, qui soutient financièrement l’organisation d’un camp annuel réunissant des enfants pcu de 6 à 18 ans afin de les aider à mieux comprendre leur maladie et de leur apprendre à diversifier leur alimentation.

    Ceci a fait l’objet d’un reportage de Canal C Namur diffusé le jeudi 7 mai, et d’un article dans « l’avenir » de Namur publié ce samedi 9 mai.

    Je sais que d’ordinaire, il est plus logique pour un blog tel que le vôtre de vous intéresser aux productions des grandes maisons d’édition, mais je pense que ce serait intéressant de jeter un oeil sur le parcours du combattant que des nouveaux auteurs tels que moi entreprennent pour arriver à être édités.

    Par ailleurs, je pense que mon roman a de quoi accrocher l’attention : il permet de (re)découvrir l’oeuvre de Jephan de Villiers Jephan de Villiers , il traite de thèmes porteurs tels que l’idéologie du progrès, le rapport entre notre mental et la vision de la réalité, la question de l’engagement… Le résumé qui suit vous permettra de le constater :

    « Et si une région, traumatisée par la guerre moderne qui a mené à la séparation du pays, se passait de toute technologie pour renouer avec un mode de vie « naturel » ? Comment imposer ses vues, si ce n’est via une censure rigoureuse tentant d’empêcher toute communication avec l’étranger ? L’Arbonie vit désormais recluse, en tête-à-tête avec la Vlasque, sa sœur ennemie.
    Mais certains se révoltent, décidés à échanger avec l’extérieur.
    Inconsciente des enjeux de cette guerre secrète, voici Janique, jeune fille au caractère indépendant ; une dispute familiale l’amène à rencontrer, dans la Forêt des Brumes un petit bonhomme intrigant, voire inquiétant… Elle le nomme Gwenglott.
    A partir de là, plus rien ne sera pareil… »

    Voici mes coordonnées Dominique Rappe 00 32 81 738868

    Je suis toujours preneur s’il s’agissait de présenter le roman dans tel ou tel cadre.

    A bientôt, j’espère !

    PS Assyelle accorde aux libraires la réduction classique des 30 % quand on leur commande un livre.

    Pour plus d’infos :



    http://assyelle.com/Page_GwenGlott.htm
    http://www.lavenir.net/cnt/dmf20150508_00645748
    http://jephan-de-villiers.com/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s