Archives par mot-clef : littérature islandaise

Snjor

Durant les trois jours passés au ski je n’avais rien à lire car mon fils m’avait piqué ma liseuse ! A la maison de la presse du village de montagne où j’étais, le choix était maigre… J’ai été attiré par … Lire la suite

Publié dans littérature étrangère, romans policiers | Tagué | 9 commentaires

Dans l’ombre et La femme de l’ombre

J’avais oublié de rédiger un billet lorsque j’ai lu, il y a quelques semaines, Dans l’ombre, de mon cher Arnaldur Indridasson et là je viens de finir la suite, La femme de l’ombre, alors je vais faire d’une pierre deux … Lire la suite

Publié dans littérature étrangère, romans policiers | Tagué , , , , | 7 commentaires

Ör

Ör, précise l’auteur à la fin c’est « cicatrice », au singulier ou au pluriel, qui « s’applique au corps humain, mais aussi à un pays, ou un paysage, malmené par la construction d’un barrage ou par une guerre. » J’ai retrouvé avec bonheur … Lire la suite

Publié dans littérature étrangère | Tagué , , , , , | 17 commentaires

La lettre à Helga

Un délicieux moment passé avec cet auteur islandais (j’ai décidément un faible pour les auteurs islandais, les noms seuls sont un voyage !) et son personnage Bjarni, vieillard encore vert comme on dit, qui écrit une lettre à celle qui … Lire la suite

Publié dans littérature étrangère | Tagué , , , , , | 13 commentaires

L’exception

Troisième roman de cette Islandaise, dont j’avais adoré Rosa Candida (lu avant l’ouverture du blog) et aimé L’embellie. Je n’ai pas boudé mon plaisir avec L’exception : je l’ai lu d’une traite, bien au chaud sous la couette, comme on … Lire la suite

Publié dans littérature étrangère | Tagué , , , , | 6 commentaires

Etranges rivages

J’ai renoué un peu, le temps de cet été, avec les livres audio et je me suis régalée avec le 10e opus des aventures d’Erlendur. Ce cher commissaire retourne pendant ses vacances dans la ferme abandonnée qui a appartenu à … Lire la suite

Publié dans romans policiers | Tagué , , , | 3 commentaires

L’embellie

 Vous aviez aimé Rosa Candida, de Audur Ava Olafsdottir, l’Islandaise au nom imprononçable ? Cette belle échappée d’un Islandais lunaire parti de chez lui avec un rosier blanc vers un monastère perdu ? Avec L’embellie, j’ai retrouvé tous les ingrédients … Lire la suite

Publié dans littérature étrangère | Tagué , , | 2 commentaires