pâtes magiques

logo-gourmandises-libresLes pâtes magiques, c’est Louise (qui me manque tous les dimanches😦 vivement qu’elle revienne !) qui m’en avait donné envie et d’ailleurs j’avais testé une des recettes qu’elle avait présentées, celle au saumon. Je me suis offert le bouquin et j’ai testé les pâtes au poulet rôti et aux champignons. C’est toujours aussi bon et je compte bien essayer aussi toutes les autres versions !

Voyons ce qu’il y a de bon en cuisine aujourd’hui chez Syl, Asphodèle, Marion, Nahe, Estellecalim et les autres…

 

Ingrédients (à mettre dans l’ordre dans la casserole) :

  • 250g de pâtes farfalle
  • 300g de restes de poulet rôti + jus
  • 250g de champignons
  • 1 oignon émincé
  • 250g de crème fraîche épaisse
  • 1 cuillère à café de gros sel
  • poivre
  • 75 cl d’eau

pasta-magiques-poulet2pasta-magiques-poulet3

Laisser cuire 15 mn à feu moyen en remuant régulièrement et servir avec du parmesan. Délicieux !!

pasta-magiques-poulet

 

Publié dans Mes gourmandises | Tagué , , | 2 commentaires

Wild

wildJe peine à sortir de cette lecture et je rêve encore, sur les sentiers du PCT (pacific crest tail), avec Cheryl Strayed. Touloulou en parlait avec un tel enthousiasme que je n’ai pu que me précipiter dessus quand je l’ai trouvé à la médiathèque mais maintenant je comprends…

Cheryl Strayed a 27 ans et pas mal de galères derrière elle (une enfance pas simple, sa mère très aimée qui meurt d’un cancer beaucoup trop jeune, un passage par la drogue) quand elle décide d’essayer de s’en sortir en organisant une randonnée d’un peu plus de 3 mois sur ce fameux chemin des crêtes du Pacifique. Dans Wild, elle raconte, un peu plus de 15 ans plus tard, avec beaucoup d’humanité, d’émotion, de simplicité et une bonne dose d’autodérision cette aventure qu’elle partage généreusement avec son lecteur. Et ça marche (c’est le cas de le dire…) complètement !

J’étais souvent partagée entre le rire et la compassion, par exemple lorsque, pour soulever son énorme sac (qu’elle nomme Monster) pour la première fois elle est obligée de s’asseoir par terre, lorsque 28 jours après le début de sa randonnée elle fait tomber une de ses chaussures dans le précipice, quand, au lieu de s’extasier sur les paysages magnifiques qu’elle traverse, elle ne pense qu’à ses ampoules aux pieds et se repasse tous les jingles publicitaires dans la tête comme une radio détraquée.

Elle raconte les rencontres, certaines fabuleuses (Albert, qui l’aide à se débarasser de ce qui n’est pas absolument indispensable dans son sac – une scie pliante par exemple ! ou d’autres randonneurs avec lesquels elle partage des moments vraiment privilégiés) d’autres moins (deux types qui lui bousillent son filtreur à eau, des propriétaires d’un camping qui la jettent sur la route en pleine nuit parce qu’elle n’a plus d’argent), le bonheur absolu d’une douche après 15 jours de marche ou d’une limonade fraîche et puis, peu à peu, le passé qui s’allège, la confiance en la vie qui revient…

Une lecture très forte qui m’accompagnera probablement un bon moment. Merci à toi Touloulou ! Du coup j’ai pris en photo le roman, terminé cet après-midi au bord de la rivière en compagnie de mon fils : c’était super de lire au soleil, en pleine nature, les 150 dernières pages !

Publié dans littérature étrangère | Tagué , , , , , | 6 commentaires

Vango

vangoJ’ai offert les deux tomes en un seul de ce superbe roman de Thimothée de Fombelle à mon fils pour ses 10 ans. Il l’a dévoré en quelques jours et me l’a chaudement recommandé. De toutes façon, j’ai tellement aimé Tobbie Lolness et Le livre de Perle que je n’avais pas besoin qu’on me pousse beaucoup…

Vango est un roman d’aventures extraordinaire, d’une vitalité, d’une humanité et d’une grande poésie. C’est l’histoire d’un jeune garçon débarqué dans des circonstances très mystérieuses qui s’éclairciront au fur et à mesure de l’histoire, sur une île sicilienne, avec sa nourrice, « Mademoiselle », dans les années 1920. On le rencontre au premier chapitre à Notre-Dame-de-Paris, prêt à devenir prêtre et empêché par des tueurs qui le pourchassent… Sa fuite durera quasiment tout le roman, entre 1932 et 1942, de la France à l’Allemagne en passant par les Etats-Unis ou la Sicile, à pieds, en train, en ballon dirigeable. Pas une minute de répit pour Vango ni pour le lecteur, la rencontre de personnages haut en couleur, le père Zefiro, prêtre d’un monastère invisible, la jeune et fougueuse Ethel, le terrible Victor Voloï mais également la fille de Staline et bien d’autres… Une lecture dynamisante et dépaysante !

Publié dans littérature jeunesse | Tagué , , , , , | 5 commentaires

Alex

alexUn thriller fiévreux et assez terrible…

Alex est une jeune femme qui dès les premières pages se fait kidnapper et enfermer nue par un ravisseur mystérieux dans une cage suspendue au plafond d’un entrepôt glauque. Au bout d’une semaine, la faim, le froid et les rats guettent… En parallèle le commissaire nain Camille Verhoeren, sombre et cynique depuis un terrible événement (je ne dévoile rien pour ceux qui n’auraient pas lu Travail soigné), mène l’enquête.

Trois parties distinctes se succèdent et à chaque fois notre regard et notre ressenti face à ce personnage, Alex, se modifie, souvent radicalement, et c’est ce qui fait tout l’intérêt de ce roman, parfois un peu foutraque mais réellement prenant.

logopolarssharon1

Publié dans romans policiers | Tagué , , , | 7 commentaires

Que faisions-nous le 9 / 9 à 9h 09 ?

Personnellement, je traversais la cour de mon lycée pour me rendre en salle des profs. Si vous voulez jeter un coup d’oeil sur ce que faisaient les uns et les autres blogueurs et blogueuses, c’est chez Enna !

lycee

Publié dans Que faisions-nous le... ? | 3 commentaires

Tarte aux prunes compotées

logo-gourmandises-libresMon dessert n’aura encore rien d’américain… mais sur le bord de la petite route juste en face de chez moi, j’ai trouvé de délicieuses prunes alors je n’ai pas résisté…

D’autres desserts chez Syl (tarte aux amandes) et Nahe (pancakes) et du salé chez Asphodèle (beignets de courgette… sans friture !)

Ingrédients :

  • une pâte brisée maison (pour moi c’est celle de Bernard, maintenant)
  • une vingtaine de prunes
  • une dizaine de spéculoos
  • environ 50g de sucre

Préparation :

Étaler la pâte sur le plat. Émietter dessus les spéculoos puis poser les prunes.

tarte-aux-prunes2Saupoudrer de sucre ensuite et enfourner à 180° durant normalement 35 minutes environ. Sauf que… j’ai un peu oublié ma tarte et l’ai laissée presque une heure, d’où le mot « compotée » : en fait c’était super bon !!

tarte-aux-prunes

Publié dans Mes gourmandises | Tagué , , | 8 commentaires

Encres de Chine

encres-de-chineQuel plaisir de retrouver l’inspecteur Chen, poète contrarié qui travaille dans la police et ne manque pas une occasion d’évoquer des haïkus… Dans ce roman ce sont ses compétences littéraires qui sont sollicitées par un « Monsieur Gros-Sous » qui a besoin d’une excellente traduction en anglais d’un projet un peu mégalomane pour la ville de Shangai. C’est donc le policier Yu qui se charge de l’enquête autour de la mort d’une jeune femme dont le roman intitulé Mort d’un professeur chinois avait défrayé la chronique. En effet, elle y racontait son passé en tant que garde rouge au moment du communisme et son amour interdit avec un professeur envoyé se faire rééduquer.

A travers ce roman qui se déroule à Shangai dans les années 90, on découvre la vie quotidienne des gens dans cette ville en pleine mutation, les ravages de l’époque de Mao, la lutte pour un logement décent : Yu par exemple, doit vivre dans une seule pièce avec sa femme et son fils de 13 ans. L’intrigue est secondaire par rapport à cette passionnante plongée dans cet univers pour nous très exotique.

logopolarssharon1

Publié dans littérature étrangère, romans policiers | Tagué , , , , , | 4 commentaires