La Vie obstinée

STEGNER - Vie obstinee lib - reimp 2013.inddJ’ai retrouvé avec beaucoup de plaisir les deux personnages de Vue cavalière, avec dix ans de moins. Dans la Vie obstinée, Ruth et Joe Allston viennent de s’installer il y a peu de temps en Californie, après la mort de leur fils Curtis. Comme dans le précédent roman, l’histoire est racontée à la première personne par Joe Allston et sur la base d’un retour en arrière. « Je suis un sachet de thé oublié au fond de la tasse : le produit de ma macération ne cesse de devenir plus opaque et plus amer. » : tout le personnage est dans cette phrase du premier chapitre, l’humour et la mauvaise humeur cachant une vraie douleur et un regard lucide et profond sur la vie.

Il a des raisons d’être amer : un an plus tôt de charmants voisins ont débarqué près de chez eux : John et Marian Catlin, et leur fille Debby. Marian est un être lumineux et chaleureux et même ce vieux bougon de Joe Allston est transformé. Peu à peu une relation très forte se crée entre les deux personnages mais Marian, enceinte, est rongée par une maladie grave… Résumé ainsi, ça fait très mélo mais c’est sans compter l’humour de Joe qui porte un regard amusé, à la mauvaise foi assumée mais aussi parfois très tendre sur ceux qui l’entourent.

Et puis il y a les autres voisins, le parasite Jim Peck qui s’est incrusté, a construit une cabane dans laquelle il squatte avec une bande de hippies, la jeune et maussade Julie LoPresti toujours sur son cheval, l’ignoble Weld qui transforme la campagne idyllique alentour pour construire toujours plus de logements. Mais le personnage qui illumine le roman reste cette jeune Marian, sensible, exaltée, courageuse et pleine de vie qui transformera en profondeur Joe Allston : « Je serai, toute ma vie durant, plus riche de ce chagrin. »

Je partage l’enthousiasme de Keisha !

Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour La Vie obstinée

  1. keisha41 dit :

    Ouiiiiiiiiiiiiii ! Tu vois, ces romans sont toujours aussi bons, et tu me rappelle que je dois relire vue cavalière. J’ignore comment il fait, mais Stegner est toujours excellent.

    • sandrion dit :

      Bien d’accord avec toi ! Je me suis régalée avec ces deux romans et c’était vraiment bien d’accompagner ce couple si attachant à 10 ans d’intervalle ! Et quel humour… j’ai très souvent ri.

  2. aifelle dit :

    J’ai déjà noté le nom de l’auteur chez toi et chez Keisha, je surligne autant que je peux …. (et j’y arriverai à le lire).

  3. Louise dit :

    Ah j’aime bien voir des titres qu’on ne voit pas ailleurs (Keisha est redoutable, en bien!!). Je le note car des romans qui mélangent humour et drame ça se rencontre pas tous les jours. En plus j’adore les deux citations que tu as choisies! Je vais voir s’il est à la bibliothèque, je le note dans mon petit carnet (et tant pis pour la PAL).

  4. lorouge dit :

    ça semble très très beau, et comme Louise j’aime beaucoup les deux citations que tu as donnés, conclusion je le note dans vos billets les plus tentateurs. Je pense qu’il pourrait vraiment me plaire. Je te souhaite un bon week end Sandrion, gros bisous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s