Le palais de glace

Le palais de glaceEncore un prêt de mon amie Karine qui m’entraîne au nord, en Norvège, avec cet auteur que je ne connaissais pas mais qui semble être célèbre dans son pays. Un roman publié en 1963 et paru en 2014 chez Actes Sud avec une nouvelle traduction.

L’histoire se passe en Norvège, à la fin de l’automne, lorsqu’il fait nuit et glacial en plein après-midi : la jeune Siss, 11 ans, meneuse de la classe au tempérament de feu, est invité pour la première fois chez Unn, nouvelle dans l’école et auréolée de mystère. Lors de cette soirée un lien tout spécial se tisse entre les deux petites filles, entre confidences amorcées, désir secret et confusion des sentiments, quelque chose de trop grand pour elles, certainement. En tout cas, le lendemain, Unn, perturbée par cette rencontre, décide de faire l’école buissonnière et part voir le « palais des glaces », cette construction incroyable faite par le gel sur l’eau de la cascade : « Unn plongeait son regard dans un monde magique fait d’aiguilles et de dents, de dômes galbés et de coupoles givrées, de courbes douces et de guipures alambiquées. » Mais le soir, quand Siss, inquiète de l’absence de sa nouvelle amie à l’école, passe chez sa tante prendre de ses nouvelles, Unn a disparu…

Ce récit très étrange, fascinant et inquiétant, écrit dans une langue très particulière et assez exotique nous plonge à la fois dans un univers dépaysant qui rappelle le conte de La Reine des neiges, blanc et froid, mais aussi dans les sentiments extrêmement forts qu’on peut ressentir, enfant, lors de ces premières amitiés absolues. Une très belle découverte !

Challenge classiques 2016

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Le palais de glace

  1. Pr. Platypus dit :

    Je me souviens d’avoir éprouvé à peu près la même chose en le lisant ! C’est dépaysant, mystérieux, exotique oui comme tu dis… Je crois que je l’ai mieux appréhendé rétrospectivement en lisant un recueil de nouvelles de Vesaas (le Vent du Nord) : malgré la forte impression que m’avait fait Palais de glace, j’avais le sentiment qu’il me manquait un degré de compréhension, justement à cause de ce côté exotique ou en tout cas fortement étranger. Les nouvelles du Vent du nord répétaient des schémas assez semblables à celui du roman, ce qui m’a permis d’y trouver tout de même une certaine familiarité et de mieux comprendre le symbolisme de Vesaas… Même si je ne pense pas encore en avoir tout saisi !

  2. Mind The Gap dit :

    Je ne lis pas du tout ce genre de choses mais le côté polaire de la chose est fascinant en effet. Les pays de froid et de glace sont très à la mode en littérature, enfin je le crois.

  3. lewerentz dit :

    Oh oh, voilà qui titille mon intérêt ! Noté; merci.

  4. Camilla dit :

    Je serais vraiment curieuse de lire ce roman, surtout qu’en général j’aime beaucoup la littérature scandinave ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s