Il pleuvait des oiseaux

Il pleuvait des oiseauxDans cette période d’intense boulot, la lecture de ce court roman québécois a été une bouffée d’oxygène… quel beau livre ! Jocelyne Saucier nous emmène dans la forêt canadienne, avec un de ses personnages photographe qui est à la recherche des survivants des « Grands Feux », ces incendies terribles qui ont fait des ravages impressionnants vers 1916 et durant lesquels la chaleur était si intense qu’ « il pleuvait des oiseaux ». Les survivants de ces catastrophes sont bien vieux aujourd’hui… Elle rencontre deux vieux solitaires et bourrus, Tom et Charlie, mais aussi deux plus jeunes un peu hippies, un peu paumés, Bruno et Steve. Plane aussi l’ombre de cet homme dont personne ne connaît vraiment le nom mais que plusieurs ont vu durant les feux, courir, hagard, aveugle, durant plusieurs jours à la recherche de quelqu’un… A cette drôle de communauté va s’adjoindre, par un hasard étrange comme tous les hasards, une vieille dame fragile, Marie-Desneiges dont la présence va bouleverser et transformer les uns et les autres.

Il vaut mieux ne pas trop en dire et se laisser prendre par une belle écriture et une histoire tout en émotion sobre, en poésie et en humanité… Un coup de cœur !

« On s’habitua à les voir ensemble. Quand elle n’était pas chez lui, il était chez elle ou bien ils allaient ensemble dans la neige épaisse observer les signes d’un printemps qui tardait à venir. Elle, si menue et si fragile, petit oiseau sur le point d’être emporté par un vent de panique, et lui, massif, si lourd et si lent, un bloc de granit que rien ne semblait pouvoir ébranler.

Un vieil ours tenant sur terre une créature aérienne.

– M’est avis, mon Charlie, que tu commences une troisième vie. »

 

L’avis ravi de Louise, qui m’a précédée dans la lecture de ce roman de quelques jours, mais j’avais déjà lu les billets de Cathulu et Aifelle qui m’avaient mis l’eau à la bouche depuis un certain temps…

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Il pleuvait des oiseaux

  1. lorouge dit :

    Je viens juste de le recommencer pour faire enfin mon billet pour le challenge québec de Karine, je l’avais vraiment aimé, une très belle histoire, j’espère qu’il me plaira autant que la première fois ;0)

  2. Louise dit :

    Est-ce qu’il y a au moins une personne qui n’a pas aimé. En plus elle a écrit un très beau passage, tabou sur l’amour dans le quatrième âge. On ne s’ennuie pas une minute,et pourtant les personnages principaux frôlent tous la centaine!!!

  3. aifelle dit :

    Difficile de résister au charme de ce livre et de ces vieillards, je suis heureuse de voir que les coups de cœur continuent.

  4. Mior dit :

    Je l’ai rencontrée dans les tables rondes du Festival America, femme très sympathique avec une belle présence . Elle vit tout au nord du Canada , 700 km au nord de Montréal, dans son secteur , 2 habitants au km2…

  5. jerome dit :

    Que d’avis positifs sur ce livre ! ça va bientôt devenir une lecture incontournable !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s