Eloge de l’ombre

Cette semaine, en visite chez mon frère, je n’avais rien à lire (très bêtement j’avais pris ma liseuse… déchargée :)). J’ai déniché ce petit ouvrage, que je partage avec vous pour le challenge « Classiques » du Pr Platypus et le mois Japon chez Hilde et Lou (ma première participation, il était temps !).

Tanizaki a écrit cet éloge de l’ombre en 1933. Le début est déroutant car l’auteur réfléchit sur l’architecture japonaise, jusqu’à la manière dont devraient être pensées les toilettes ! Mais peu à peu on comprend qu’il s’agit d’un regard posé sur les choses et la vie, une réflexion sur ce qui sépare l’Occident, qui aime le brillant, le propre (voir les carrelages blancs de nos salles de bains, les toilettes bien propres et blanches) et l’Orient, qui affectionne le patiné, le mélangé, le trouble, l’imparfait. Il évoque par exemple avec beaucoup de poésie la subtilité des objets en laque noir rehaussé d’or qui ne révèlent toute leur profondeur et richesse que dans le clair-obscur des maisons japonaises.

« Je crois que le beau n’est pas une substance en soi, mais rien qu’un dessin d’ombres, qu’un jeu de clair obscur produit par la juxtaposition de substances diverses. De même qu’une pierre phosphorescente qui, placée dans l’obscurité émet un rayonnement perd, exposée en plein jour, toute sa fascination de joyau précieux, de même le beau perd son existence si l’on supprime les effets d’ombre. »

Publicités
Cet article, publié dans littérature étrangère, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Eloge de l’ombre

  1. Touloulou dit :

    J’aime beaucoup découvrir des livres par hasard quand je vais ailleurs, ce sont généralement de belles surprises. Les japonais sont très contemplatifs et l’extrait que tu as cité est très beau… Il est vrai que la beauté a besoin de l’ombre pour resplendir. Sans elle, nous ne verrions que des tâches de lumière.

  2. aifelle dit :

    Je l’ai vu hier dans une boutique spécialisée dans les estampes japonaises. Tu l’as appréciée cette lecture ?

    • sandrion dit :

      Disons que c’est très particulier j’ai été déroutée ! En plus c’est un opuscule très court, le temps que tu te familiarises, c’est déjà fini 🙂

  3. Syl. dit :

    Ne rien faire et se perdre dans des contemplations est une science qui me convient tout à fait !
    J’aime beaucoup ce genre d’écrits.

  4. hop, emprunté hier à la bib !

  5. nath dit :

    j’ai bien aimé ce choc des cultures expliqué par un japonais, la lente mais inévitable insinuation de l’occident dans la culture japonaise, aux dépens de ce qui en fait la beauté, justement ce jeu d’ombres

  6. Ariane L dit :

    Ton petit billet pique ma curiosité…Peut-être que je me laisserai tenter, si ce livre croise ma route !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s