Histoires de la nuit

Les premiers chapitres de ce roman m’ont scotchée par le style, l’écriture, qui parvient remarquablement à dépeindre les moindres replis de l’intériorité des personnages : Patrice, un agriculteur un peu taiseux et fou amoureux de sa femme, Marion, jeune femme assez incandescente dont la présence dans l’imprimerie de la petite bourgade ne plaît pas à tous, leur fille Ida et la voisine d’une soixantaine d’années, Christine, peintre.

Ce long roman se déroule sur une journée, celle des 40 ans de Marion, au départ rien tout semble tranquille mais très vite des grains de sable dans les rouages : Christine a reçu des lettres de menaces et elle sent une présence dans la maison… la tension va toujours crescendo et on sent vite que les choses vont se gâter…

C’est un thriller haletant grâce entre autres à ces phrases souvent très longues et qui rendent palpables les émotions et la peur des personnages, car effectivement ces hommes qui font effraction dans ce hameau perdu de La Bassée font froid dans le dos… pourquoi sont-ils là ? pourquoi ont-ils tué le chien de Christine ? Mais ce huis-clos oppressant est devenu franchement trop noir pour moi vers le dernier tiers du livre…

L’avis de Keisha, assez d’accord avec moi ! et pas de citation car vu la longueur des phrases…

Cet article a été publié dans littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Histoires de la nuit

  1. aifelle dit :

    Je ne retiens pas, je fuis le trop noir en ce moment, l’actualité s’en charge suffisamment 😉

  2. Avec moi cela n’a pas fonctionné…. Déçue 😦

  3. kathel dit :

    Je ne me précipiterai pas, j’ai déjà quelques romans noirs dans ma pile à lire ! (quant aux phrases longues, elles nécessitent des neurones bien affutés !)

  4. Une Comète dit :

    Coup de cœur pour moi ❤️❤️❤️❤️❤️Ce livre m’a embarquée !!!

  5. Nahe dit :

    Il est justement dans ma PAL: après le mois japonais, je l’attaque !

  6. dasola dit :

    Bonjour Sandrion, quel roman et quel écriture! C’est le premier roman de Mauvignier que je lis. Je ne regrette pas mon achat (24 euros quand même). Bon jeudi de l’Ascension.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s