Une vraie famille

Une vraie familleBon c’est vrai, j’avais un gros apriori sur ce thriller rien qu’à cause du nom de famille puisqu’il est le frère de l’autre écrivain à succès, Guillaume Musso, que je n’apprécie que très moyennement. Mais j’avais tort : je me suis laissée embarquer par ce que la 4e de couv à raison appelle un « page-turner ».

Les Vasseur : un couple de cinquantenaires retirés à la campagne suite à un traumatisme dû à la tuerie perpétrée par un fou dans un amphi de fac. Lui a été touché à la jambe, même s’il fait croire à tout le monde qu’il est là suite à un AVC. Lorsque M. Vasseur engage le jeune Ludovic pour des travaux de jardinage, il est loin de se douter de ce qui va se passer… Ludovic semble le garçon parfait, poli, efficace, silencieux, et peu à peu tout en douceur, il entre dans l’intimité des Vasseur, se propose pour refaire une des pièces de la maison laissée à l’abandon et comme il semble plus ou moins à la rue, c’est Mme Vasseur, qui s’est attachée au jeune homme, qui lui propose de s’installer chez eux : « je voulais vous dire… je suis content de vivre avec vous. Vous êtes une vraie famille pour moi. »

Le malaise s’installe très vite dans ce roman et on a vraiment du mal à le lâcher avant la dernière page non sans s’être fait bien avoir, et plusieurs fois, par les différents tournants inattendus que prend cette histoire… Difficile d’en dire plus sans en dévoiler trop ; en tout cas sans être un grand roman, on passe avec Une vraie famille un très bon moment. Bonne lecture d’été !

logopolarssharon1

Publicités
Cet article, publié dans romans policiers, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Une vraie famille

  1. Jerome dit :

    J’ai d’autres plans pour mes lectures d’été, pas envie d’un page turner 😉

  2. Mind The Gap dit :

    Je ne lis pas de polars. Je me demandais justement si c’était bien le frère de Guillaume , maintenant je sais.

  3. keisha41 dit :

    J’ai vérifié, c’est le frangin, oui.

  4. Violette dit :

    je crois que je suis comme toi, le nom Musso me freine. Et pourtant, on a dû les confondre souvent, pensant lire l’un on a lu l’autre… 🙂

  5. templeuve dit :

    S’il fallait choisir un frère, ce serait sans hésitation Valentin, le moins célèbre des deux.

  6. templeuve dit :

    Les deux frères sont très différents. J’ai lu quasiment sans respirer, Les cendres froides et Sans faille. Rien d’inoubliable, mais de très bons moments de lecture qui me donnent envie de récidiver avec Une vraie famille.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s