Petits secrets, grands mensonges

J’ai découvert Liane Moriarty il y a deux mois avec Le secret du mari ; je l’ai conseillé à une de mes amies qui m’a à son tour chaudement recommandé celui-ci alors évidemment, il n’y avait pas besoin de beaucoup me pousser !!

Je me suis installée avec délices dans Petits secrets, grands mensonges (les titres – en tout cas, traduits – ne sont franchement pas géniaux !) et ne l’ai plus lâché jusqu’à finir ce matin, après avoir déposé mon fils au collège à 8h (mais moi je ne commençais qu’à 10h donc je suis rentrée, me suis recouchée et j’ai fini mon roman !!!)

On sait dès le début qu’il y a eu meurtre, lors de la soirée quiz de l’école de Pirriwee, mais de qui, par qui et pourquoi ? c’est ce qu’on va découvrir peu à peu, en remontant le temps… Tous les chapitres qui suivent le premier vont de « six mois avant la soirée quiz » jusqu’à « un an après ». Comme dans Le secret du mari, on se sent très vite proche de tous ces personnages tellement humains, trois femmes surtout : Madeline, toujours prête à se monter sur ses grands chevaux, défendre la veuve et l’orphelin et râler (c’est le personnage le plus drôle ; j’ai tellement ri quand elle fulmine contre son ex-mari remarié à Bonnie, une femme bobo qui aime le yoga et la non-violence : « Comment diable Bonnie avait-elle réussi à sortir Nathan du lit au petit matin pour aller travailler dans un foyer de sans-abri ? Elle lui faisait des fellations bio, ou quoi ?« ), la toute jeune Jane, fraîchement arrivée avec son fils de 5 ans, Ziggy, timide et coincée, et la magnifique Céleste, mariée au riche et beau Perry. 

Chacune a ses secrets, plus ou moins petits et surtout plus ou moins graves et lourds à porter… et que le lecteur découvre peu à peu. Tout démarre avec un incident à l’école, avec des parents toujours un peu trop penchés sur leurs enfants… La petite Amabella accuse Ziggy de l’avoir mordue, la mère Renata exige des excuses que l’enfant, qui soutient que ce n’est pas lui, ne fait pas. L’incident part vite en vrille et c’est bientôt une pétition qui circule contre l’enfant ! L’auteur n’est pas tendre envers ces parents toujours prêts à écouter les rumeurs, à les propager et à critiquer…

On comprend vite le lourd et douloureux secret de Céleste, cette jeune femme riche et belle mais toujours tendue et aux aguets. J’ai eu souvent le cœur serré pour elle. La tension monte peu à peu, surtout que régulièrement on entend les commentaires des uns et des autres suite à cette fameuse soirée, rappelant le drame mais de manière suffisamment implicite pour qu’on ait réellement envie de savoir ce qui s’est passé !

Un excellent moment de lecture, et je découvre à l’instant qu’Aifelle vient de publier son billet sur ce roman aujourd’hui-même ! C’est donc une lecture commune non prévue… je vous laisse, je vais lire son avis !!

Et c’est une participation au challenge thrillers et polars

 

Cet article a été publié dans littérature étrangère, romans policiers. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Petits secrets, grands mensonges

  1. aifelle dit :

    Ah oui nous avons fait une lecture commune sans le savoir 😉 Toi non plus tu ne l’as pas lâché. Je voulais passer un bon moment sans prise de tête pendant les fêtes, c’est exactement ce qu’il me fallait. Même s’il y a matière à réflexion, parce que derrière l’humour, les problématiques sont graves.

  2. kathel dit :

    J’avais lu Le secret du mari, et aimé, sans pourtant récidiver avec l’auteure.
    Mais quand j’ai vu que ce roman était sorti en série, je l’ai regardée et me suis délectée : imagine Nicole Kidman dans le rôle de Celeste et la côte californienne (vers San Francisco, tu vois, une côte découpée et assez sauvage) comme décor…

  3. keisha41 dit :

    Ah d’accord il n’y avait pas de LC. Car figure toi que mon billet est là depuis… des mois, d’autres sont passés devant.
    Avis très très positif bien sûr!

  4. keisha41 dit :

    Non, pas de LC, c’est juste deux billets le même jour chez deux blogs, j’ai hésité! pas de souci

  5. Je note, parce que je pense que ce livre pourra m’intéresser.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s